Les vêtements hommes ou femmes, c’est toujours d’actualité?

On considère, souvent à tort, que certaines tendances mode sont intemporelles et nous avons depuis longtemps divisé le concept de vêtement (et ses accessoires) en deux grandes catégories : homme et femme. 

Bien que pratiques lors de l’achat de sous-vêtements, ces clichés tendent à disparaître de plus en plus et l’usage d’une mode non-genrée devient de plus en plus mainstream. Alors oui, tu te trompes, le vernis à ongles n’est pas que pour les femmes. 

On peut penser à notre nouvelle Céline de la télé-réalité, Jay du Temple, qui incarne une nouvelle image de l’homme «moderne». Un homme qui peut lui aussi porter du vernis à ongle, être original et fier dans son look, porter des robes et parler de ses émotions. L’équipe Mode + Design s’est donc penchée sur 5 stéréotypes qui sont pas mal remis en question.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le bleu c’est pour les garçons et le rose pour les filles

Dans «The devil wears Prada», Miranda Priestly (Aka Meryl Streep) explique comment le bleu céruléen a fait sa marque. En fait, c’est une invention purement marketing (hehe coucou les marketeurs). C’est un peu comme ça que les grandes compagnies de jouets et de vêtements pour enfants ont instauré dans l’esprit de la société que le bleu convient aux garçons et le rose aux filles. C’était une manière stratégique pour faire doubler les dépenses des parents. 

Cependant, nous voyons depuis plusieurs années que de plus en plus d’hommes sont à l’aise à porter du rose ou des couleurs qui étaient considérées comme «typiquement» féminines. De fil en aiguille, on voit donc de plus en plus de marques qui ajoutent certaines teintes de roses pâles ou foncées à leurs collections «homme».

 

 

Les talons hauts sont des souliers exclusivement pour femmes 

 

Utilisés de nos jours en majorité par les femmes, les talons hauts restent aussi l’arme fatale de la garde-robe d’une Drag Queen. Il est d’ailleurs quasi obligatoire pour toutes les Queens participantes à l’émission Ru Paul’s Drag Race d’en porter pour les performances et les défilés. 

Il en existe un large éventail de hauteur, de modèles, de couleur différentes, mais on en retrace l’origine à la Perse antique et même l’antiquité. Ce type de soulier aurait servi à maintenir le pied dans l’étrier de la selle des chevaux. Laissez-nous vous dire que l’utilité est tout autre et devient de plus en plus mainstream grâce à des œuvres comme Kinky Boots ou des personnalités publiques comme Math Duff avec ses bottes de chiennes (Kekou), désormais connues ! 

Donc si pour certains les talons hauts servent à remonter – pardon le langage – « le cul », c’est aussi dans le droit des hommes de pouvoir bénéficier de la chose. On applaudit ceux qui osent.

 

Les hommes n’ont jamais porté de robes

 

Avant la Renaissance, la robe était bonne pour les deux sexes, et elle l’est encore dans beaucoup de pays islamiques et africains, en Chine et en Amérique du Sud. 

Avec (feu) Kurt Cobain et David Bowie qui en ont porté plusieurs fois dans les galas, on commence progressivement à voir un retour de la robe chez l’homme. Et grâce à nos celebrity crush comme Harry Style (Sur le cover de Vogue toi), ou plus proche de nous, Jay du Temple (on se rappelle de sa longue robe noire à un souper d’élimination à Occupation double), la tendance est en pente grimpante. 

Des collections non-genrées commencent à sortir, proposant parfois des robes unisexes dans le lot. Vous imaginez, on va peut-être finir par partager un seul et même garde-robe avec nos chums/blondes/autres.

 

Seulement les homosexuels se mettent du vernis à ongle 

 

Grosse année pour Lady Pagaille qui, en plus d’animer nos téléréalités préférées et de faire les vendanges, a aussi été interpellée dans les médias pour s’entretenir de son look, et plus particulièrement de ses ongles.

C’était déjà une tendance chez la communauté queer (ma gang de trend setter). Puis, ça a été repris par la génération Z. Mais c’est juste quand Jay du Temple en a porté dans une émission grand public que les gens se sont ouverts les yeux. «Ok, le vernis ce n’est plus juste pour les filles» au plus grand bonheur des Essie et autres de ce monde qui voient leurs marchés s’agrandir. 

Il est maintenant très facile de chercher de nouvelles tendances ou de nouvelles inspirations style nail art grâce à des outils comme Pinterest (beaucoup moins facile à réaliser, on confirme). 

 

 

On doit respecter les sections hommes et femmes en magasinant

 

Depuis plus d’une décennie, les femmes magasinent du côté des hommes pour obtenir le look “boyfriend” tant recherché. Récemment, on voit de plus en plus l’inverse qui se produit en voyant des hommes emprunter des vêtements de la garde-robe féminine. 

Il est intéressant de constater que finalement les sections homme et femme deviennent plus des styles (style féminin et style masculin) que des obligations de genre. Pour te le prouver, on te drop quelques suggestions pour commencer !

https://www.vetementsmame.com/ 

https://fr.madebyveri.com

https://oneundone.co